retour au sommaire


DIANE RÉGIMBALD

Ce qui nous lie encore


 

1

Tu verras l’effilochement le cassement de fils, les constellations se réduire mais ça filera encore — éruptions d’étoiles usant le temps du ciel — tu verras la ville s’enluminer d’autres éclats, tu marcheras comme un ange léger les pas sur le rêve noir




 
 
 
2017 © revue littéraire Les écrits design : les crédits