retour au sommaire


CÉDRIC DEMANGEOT

Sourcier manchot


 

L’obscurité.

L’obscurité doit
devenir lisible

à sa manière
(aux résistants). Entendre

illisible aux salauds de l’espèce
& vitale à mon corps affolé.

 

Mort
ellement    jour
& nuit    quelqu’
un

dit
le fou-de-faim

danse, danse de
rien :

piétine,
piétine inadmissible
à l’orée du caillou.

 

Danse les deux
poings soudés. De
rire de
rage & les seaux de la nuit
reviennent rincer.

 

Pleine
nuit,
beau comme un puceau

colère comme un granit

le fou-de-faim
sort voir le monde

& rafraîchir
les tempes des morts :

il n’a de secrets
pour personne –

 

S’il perd

la trace
de la source

le sourcier
se perd

: la source le trouve
à l’endroit de cet envers

criblé d’inquiétude &
déguenillé de joie –




 
 
 
2017 © revue littéraire Les écrits design : les crédits