retour au sommaire


JEAN-MARC DESGENT

La Vie est redoutable


 

Il neige des nuits,
je perds la vie,
ça tombe dans le petit orifice du monde,
janvier, février, mars, la mort encore fait l’infini,
comprendre quoi, voir qui,
moi pour nous, les cassés dur,
moi, la langue beauté autre, montée au froid, montée au réel,
j’arrive enfin au mal-dit.

Amour amour, ami infra la neige, ami supra la terre, tout me démente, m’étourdit, mon esprit, drap debout, suaire vertical, est un monstre habitant les hauts lieux.

La pensée blessée bleue, blessée jeune fille mystère l’hiver, je suis dedans, j’ai le vide et l’endurance, une glace ou une syncope, la lune, son auréole et quelques scintillements arrêtés net dans ma tête, je suis illuminé par des âmes impatientes, j’ai été imaginé pour ne pas rester longtemps : nos trous sont plus nombreux que nos bouches embrassées.

Tout crache son cœur, je sais.




 
 
 
2017 © revue littéraire Les écrits design : les crédits